Métro à Labège : Docteur Jean-Luc et Mister Moudenc

Au moment où les Français aspirent à de nouvelles manières de faire de la politique, à une plus franche proximité entre les paroles et les actes de leurs élus, entre les discours et les faits, l’exemple de la gestion par le maire de Toulouse du dossier du prolongement de la ligne B à Labège nous renvoie à des méthodes archaïques, à des comportements politiques aujourd’hui dépassés.

VAL208_Viaduc_Rocade_Ligne_A_du_métro_de_Toulouse

(CC BY-SA 3.0 Maxime Lafage)

Jean-Luc Moudenc qui dit se placer en permanence en position de rassembleur ne cesse dans les faits de diviser les Toulousains et les habitants de la Métropole.

En imposant ses choix sans concertation, en montrant les muscles dans le seul intérêt de servir « son » projet de 3ème ligne de métro, dont, soit dit en passant, le financement (2 milliards) et la date de mise en service annoncée (2024) sont loin d’être assurés, Jean-Luc Moudenc montre une fois de plus sa dualité.

Bien-sûr, les Toulousains n’oublieront jamais que l’homme qu’ils ont élu au Capitole s’était engagé durant la campagne, la main sur le cœur, à ne pas augmenter les impôts locaux, avant de faire exactement le contraire.

Il veut être le maire de tous les Toulousains, mais ses décisions, comme l’augmentation des tarifs péri-scolaires ou l’abandon de la gratuité des cantines, privilégient les plus aisés au détriment des plus fragiles.

Qu’il dise qu’il privilégie la concertation et le dialogue, dans l’instant une décision unilatérale et autoritaire montre le contraire.

Il ne cesse de qualifier la gauche de sectaire, mais privilégie en permanence son camp.

Près de deux ans après les élections municipales, le masque tombe.

Jean-Luc Moudenc, Janus de la politique locale, Docteur Jekyll et Mister Hyde de Toulouse ?

Isabelle Hardy

Publicités

2 réflexions sur “Métro à Labège : Docteur Jean-Luc et Mister Moudenc

  1. Curieux cette épidémie de blogs Socialistes Toulousains ces derniers temps.
    Le pire est sans doute qu’il ne s’agit pas de construire ou de proposer mais de systématiquement s’en prendre au Maire en Place ( Je dis son nom, Jean-Luc Moudenc , contrairement à la Pravda Locale.)
    Aucun méa culpa ou bilan de leur mandature avec l’arret du PLB en 2008 , des tramways lents et inutiles , des depenses somptuaires et des deficits , des positionnements dogmatiques sans cesse remis en cause par la réalité : Port d’armes des policiers municipaux , cameras de surveillance, métro plutôt que tramway etc etc ..
    Avec le Titre de cet article creux et sans contenu on pourrait conclure à la façon de Renaud : « Laisses Béton! »

    J'aime

    • Habitant tres de la place Lafourcade, je suis étonnée tous les jours par le nombre de voyageurs qui empruntent le tramway. C’est toujours une foule compacte qui en descend .je ne sais pas s’ils sont lents mais je constate qu’ils rendent service à de nombreux toulousains ….. quant à la sécurité, il me semble, à la lecture des faits divers rapportés par la presse locale, que la solution n’est pas encore trouvée, policiers municipaux armés ou pas, caméra de surveillance ou pas… Que des blogs existent afin de faire connaître une opinion, une réflexion, une vision, ne me choque pas, cela m’apparaît être un élément intéressant d’un débat démocratique, ….. À suivre donc .

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s